Engagez-vous

S'INFORMER

Propositions

S'engager

Bénévole

Suivez-nous

©2019 Marc-Philippe DAUBRESSE

Rechercher
  • Marc-Philippe DAUBRESSE

“JE VEUX ÊTRE UTILE À LILLE !”

Mis à jour : 18 sept 2019


LILLE, SA VILLE NATALE. Vous vous présentez aux municipales, après avoir été pendant plus de 25 ans le maire de Lambersart. Un retour aux sources ?


Je suis né dans le quartier de Wazemmes, et j’ai fait toutes mes études à Lille : dans le Quartier St Michel, puis au Lycée Pasteur, et enfin en classes préparatoires aux grandes écoles à Faidherbe, j’ai choisi d’intégrer l’Ecole Centrale de Lille, et j’ai passé en même temps une licence de Sciences Eco et un 3ème cycle de gestion à l‘IAE, j’habitais à l’époque à St Maurice des Champs. Norbert SEGARD, alors Ministre des PTT et fondateur de l’ISEN à la Catho m’a demandé de venir sur sa liste municipale. Je me suis ensuite présenté au canton de Lille Nord-Est, j’ai habité quelques temps à Lomme, puis je suis devenu Maire de Lambersart, tout en étant élu et réélu député du Vieux-Lille pendant plus de 25 ans, je n’ai donc jamais perdu Lille de vue et je connais bien tous ses quartiers !


L’EXPÉRIENCE RÉUSSIE D’UN MAIRE AU SERVICE DE LILLE

Alors pourquoi n’être pas venu vous présenter avant ?


C’est vrai que j’ai été souvent sollicité notamment en 2001, quand Pierre Mauroy s’est retiré. J’avais beaucoup d’estime pour ce visionnaire à qui nous devons le TGV et Euralille, dont j’ai été le Premier Vice-Président à la Communauté Urbaine, et je pensais que le cap ne serait pas le même avec l’arrivée de Martine Aubry. L’avenir m’a donné raison. Mais j’avais pris des engagements vis-à-vis des lambersartois pour métamorphoser et dynamiser la ville. Aujourd’hui les résultats sont là. Lambersart a été mon laboratoire et je veux mettre mon expérience au service de ma ville natale.


UN MINISTRE FORT UTILE POUR LILLE

Qu’avez-vous apporté à Lille quand vous étiez au gouvernement ?


Comme député j’ai toujours été à l’écoute des préoccupations des habitants et des commerçants du Vieux-Lille, qui ont subi bien des vicissitudes avec les plans de circulation successifs. Dans les quartiers sud de la ville, je suis fier d’avoir apporté le plan de Cohésion social de Jean-Louis Borloo, dont je suis resté très proche : j’étais Ministre du Logement et de la Ville quand nous avons amené le financement de ce plan, de 2005 à 2008, nous avons complètement rénové ces quartiers et apporté des moyens importants pour aider les habitants, qui, malheureusement, n’ont pas été reconduits par les gouvernements suivants.



Sous Nicolas Sarkozy, je suis devenu Ministre de la Jeunesse et des Solidarités : avec le regretté Pierre de Saintignon, qui a fait beaucoup pour cette ville et la Région, nous avons mis en place un plan de lutte contre l’échec scolaire.

J’ai également développé le service civique pour les jeunes, et augmenté de 30% l’allocation du RSA activité pour les populations en difficulté dans de nombreux quartiers : je pense donc avoir été utile à Lille !


MA MÉTHODE C’EST CELLE DE XAVIER BERTRAND, NOTRE PARTI C’EST LILLE

Comment allez-vous vous y prendre ?


Il n’y a pas de combats impossibles quand on a envie de gagner : Ma méthode c’est celle qui a permis à mon ami Xavier Bertrand de remporter la région face à Marine Le Pen : Beaucoup d’écoute, un langage direct et des actions concrètes. Je vais donc passer plusieurs mois en immersion dans les quartiers, pour élaborer mon projet. Je ne ferai pas campagne contre la personne de Martine Aubry, que je respecte mais contre son projet qui est à bout de souffle : la ville s’étouffe de plus en plus, et elle n’a plus la relève nécessaire pour imprimer une nouvelle dynamique.


Le diagnostic de l’action municipale est calamiteux dans bien des domaines : la sécurité, la pauvreté, le chômage, la fluidité, le développement durable, la pollution, la gouvernance ... : notre programme doit s’appuyer beaucoup plus sur l’avis des habitants et ne pas passer en force comme veut le faire Mme Aubry à St Sauveur. Nous présenterons notre projet à la fin de l’année et il sera temps de constituer une liste de large union, début 2020, pour le mettre en œuvre. Chacun connaît mes opinions politiques : je suis investi par mon parti Les Républicains, et bien au-delà soutenu par de nombreux centristes, mais je veux que cette liste soit largement ouverte vers la société civile.

47 vues1 commentaire